JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
General & Astuce

VIDÉO – Jordan Bardella, son échange houleux avec Gabriel Attal : “Ça ne mérite pas qu’on se crêpe le chignon”

Ce jeudi 27 juin, Gabriel Attal, Jordan Bardella et Olivier Faure ont confronté leurs programmes lors d’un nouveau débat, diffusé sur France 2. Une fois encore, le Premier ministre et le président du Rassemblement National se sont écharpés, cette fois sur la question du handicap.

La tension était palpable. Après un premier débat diffusé sur TF1 ce mardi 25 juin, Gabriel Attal et Jordan Bardella ont une nouvelle fois confronté leurs idées et leurs programmes, au cours d’un nouveau rendez-vous arbitré par Caroline Roux et diffusé sur France 2. Mais une fois encore, le Premier ministre et le président du Rassemblement National ont exprimé leurs désaccords. “Monsieur Bardella, dans le programme que vous avez présenté lundi, j’ai été regardé ce programme, j’ai fait contrôle F pour rechercher avec un mot clé, le mot ‘handicap’ n’apparaît pas une seule fois“, a fait remarquer l’actuel chef du gouvernement. “Rien sur le handicap ! Rien sur nos concitoyens qui ont besoin de mesures !“, a-t-il déploré.

Et Jordan Bardella de réagir : “Nous avons défendu toutes nos mesures à l’Assemblée Nationale (…) Honnêtement, ce n’est pas un sujet qui mérite qu’on se crêpe le chignon, si je puis me permettre“, a estimé le poulain de Marine Le Pen. “Oui mais en tout cas, je constate que vous n’en parlez jamais, que vous n’en parlez pas dans votre programme“, a rétorqué Gabriel Attal. “On a déposé beaucoup d’amendements à l’Assemblée Nationale“, s’est défendu Jordan Bardella. Caroline Roux, qui peinait à se faire entendre, a alors interpellé les deux hommes politiques : “Est-ce que ça vous intéresse de répondre aux questions des Français ou pas ?“, leur a-t-elle demandé. “Bien sûr“, a répondu Gabriel Attal. “Alors on va le faire ensemble, si vous le voulez bien…“, a suggéré la journaliste de France 2.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button