JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
General & Astuce

Jordan Bardella : pourquoi son arrière-grand-père fait tant parler

Jordan Bardella n’a jamais hésité à revendiquer ses origines italiennes. Mais si l’on en croit une enquête réalisée par nos confrères de Jeune Afrique, le président du Rassemblement National avait aussi un arrière-grand-père algérien. Un sujet visiblement tabou, qui n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.

Des origines sur lesquelles il ne s’étend jamais. Depuis son ascension en politique, Jordan Bardella revendique à qui veut l’entendre qu’il a des ancêtres italiens. Trois de ses quatre grands-parents viennent en effet de l’autre côté des Alpes. Se revendiquant “75% italien“, comme il aime le répéter lors de ses meetings ou sur les plateaux de télévision, le natif de Drancy ne parle en revanche pas de ses autres origines. Si l’on en croit une enquête réalisée par Jeune Afrique et publiée le 24 juin dernier, l’arrière-grand-père du président du Rassemblement National était “un travailleur immigré algérien.” S’il est né et a grandi en Kabylie, Mohand Séghir Mada a fini par émigrer vers la France.

Au début des années 1930, l’arrière-grand-père de l’homme politique s’est installé à Villeurbanne, une commune située près de Lyon, où il a travaillé et s’est marié, a rapporté Actu.fr. Toujours d’après nos confrères, cet aïeul aurait été embauché dans une teinturerie, l’industrie du textile étant “très développée dans l’agglomération lyonnaise” à l’époque. Côté vie personnelle, Mohand Séghir Mada s’est uni à une Française, Denise Annette Jaeck, avec laquelle il a eu quatre enfants, dont Réjane, la grand-mère du poulain de Marine Le Pen.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button