JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
General & Astuce

Brigitte Bardot éloignée de ses arrière-petits-enfants : “Je les vois rarement…”

À l’affiche du hors-série de Paris Match, Brigitte Bardot a accepté de se confier à Christian Brincourt, son ami depuis des années. Celui qui la connaît par cœur se permet des questions intimes, notamment sur son fils et ses arrière-petits-enfants, qui n’ont jamais été sous le feu des projecteurs.

Les familles de stars ne sont pas comme les autres. Brigitte Bardot le sait mieux que personne. Dans un entretien accordé au réalisateur Christian Brincourt pour le numéro hors-série de Paris Match, en kiosques dès ce vendredi 28 juin, l’ex-actrice de bientôt 90 ans se remémore les grands moments de sa carrière, ses amours passés et accepte de dire quelques mots sur ses arrière-petits-enfants, nés de ses petites-filles Théa et Anna Charrier“On prétend que l’une de tes petites-filles te ressemble au même âge. Réalises-tu que tu es même arrière-grand-mère ?” lui demande ainsi son ami de longue date dans l’interview. “Oui, je suis arrière-grand-mère de trois petits Norvégiens qui ne parlent pas le français et que je vois rarement”, lui répond celle qui n’a pas toujours eu de bonnes relations avec son fils unique, Nicolas-Jacques Charrier.

À propos de ce dernier, aujourd’hui âgé de 64 ans, BB esquive d’ailleurs toute interrogation. “J’ai promis à Nicolas de ne jamais parler de lui dans mes interviews”, rétorque-t-elle seulement lorsque son interlocuteur lui rappelle son accouchement, en janvier 1960, dans le salon de son appartement de l’avenue Paul Doumer à Paris. “Tu l’as vécu ‘comme un drame’, diras-tu [en parlant de la mise en monde de son fils, ndlr.]. (…) Vous êtes-vous retrouvés, aimés, protégés ?” lui demande Christian Brincourt. Nous n’aurons manifestement jamais la réponse.

Lire la suite en page suivante:

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button